LITTLE GARDEN 

Une parade nuptiale jonglée

 « J’ai toujours pensé que le langage du corps en mouvement peut être compris de tous, indépendamment de ses connaissances culturelles ou de sa langue.

C’est sûrement pour cela que les animaux ne basent pas seulement leur communication sur les sons, mais qu’ils possèdent tous un langage corporel propre et incroyablement efficace.

Partant de cette supposition, j’ai étudié les mécanismes de défense, les danses nuptiales et les luttes territoriales de diverses espèces animales, et j’ai élaboré un langage, mêlé à ma technique de jonglerie.

Depuis l’enfance, je rêve d’être un super héros et d’avoir le pouvoir me transformer en n’importe quel animal. Alors je travaille dur pour y arriver.

Little Garden, c’est le projet qui me permettra enfin d’y parvenir.

Ne pas jouer à faire l’animal. Mais être l’animal. »

 

Little Garden est un spectacle de jonglage sur l’amour, offert dans un langage universel.

Une parade nuptiale jonglée qui a pour objectif de draguer le public…

Une ôde à la vie, à l’animalité.

Tout bêtement.

Comme les saumons qui remontent le courant pour aller s’accoupler aux risques de leur propre vie, une créature entre sur scène, balles à la main pour chercher et choisir sa compagne.

De n’importe quelle manière, il faudra survivre aux regards du publics.

 

Little Garden est un projet de spectacle performatif, où la jonglerie se mêle aux mouvements et aux cris, un projet qui se vit comme un safari animalier, une incroyable immersion naturaliste inspirée des codes du reportage animalier, du film SF ou de la visite zoologique.

 

Forêts, environnement humides, ou espaces urbains : l’animal, dans le spectacle comme dans l’histoire, s’adapte, évolue, mute…

Ainsi, chaque proposition est vivante, se modèle, selon l’environnement dans lequel l’artiste-animal se déploie : L’espace de jeu nourrit la performance, et la performance transforme l’espace de jeu naturel. 

 

Avec Little Garden, de nouvelles perspectives de regards sont proposées au public sur les lieux réinvestis.

Envisagé au soleil couchant, c’est une plongée dans les bois, dans les cours ou les jardins.

Et si sur ce sentier que nous avons si souvent emprunté, surgissait aujourd’hui une bête ?

La nature reprend le dessus le temps d’une représentation, les spectateurs découvrent tour à tour les incroyables mécanismes de défense ou les parades nuptiales.

Dinosaures, singes, oiseaux, reptiles :  voici les lieux désormais repeuplés.

Recherche de résidences, co-productions et pré-achats en cours

Co-producteurs

La Maison des Jonglages (La Courneuve)
Centre régional des arts du cirque (Lille-Lomme)
FLIC (Turin-IT)

Soutiens institutionnels :

Iportunus, aide européenne à la mobilité créative

Résidences et soutiens :

Château de Blandy, (Blandy les Tours)
Cité du Cirque Marcel Marceau - Pôle régional Cirque des Pays de La Loire (Le Mans)
Latitude 50 - Pôle des arts du cirque et de la rue (Marchin-BE)

Archaos, Pôle Cirque Méditerranée, (Marseille)

Centre International des Arts en Mouvement (Aix-en-Provence)

Le Gymnase, Centre de développement chorégraphique national (Roubaix)

La Chambre d'eau (Le Favril)
Le Poulailler (Chemillé)
SPPI (Trégueux)
Les Fous à Réaction- COOP (Armentières)
Garage 26 (Bruxelles-BE) 
La Vallée des singes - (Romagne)
Cadir Studio - (Istambul-TUR)
Teatrazione (Turi-IT)

Création et interprétation :
Fabrizio SOLINAS


Regards extérieurs :
Johan SWARTVAGHER (Collectif Protocole – Cie Martine à la Plage)
Nicolas VERCKEN (Cie Ktha)
Cyril CAZEMÈZE – (Cie du Singe Debout)

Pietro SELVA BONINO - (Collectif Protocole)

Titre 1